ana jotta et pierre le guillon

Je reviens de suite a été vu en Belgique* en 2021, au moment où, après les confinements successifs, l’usage des vitrines devenait alors des endroits de visibilité étrange, annonçant quelque chose qui ne venait pas, pas de suite en
tout cas. Cette proposition d’Ana Jotta et de Pierre Leguillon, deux artistes travaillant et vivant respectivement à Lisbonne et à Bruxelles, trouva écho au sein de l’équipe de Bassin Caresse qui construisait alors la genèse du projet Art au Centre – Brest. le motif imprimé d’un personnage seul dans sa barque, de dos, face au soleil couchant et répété à l’infini, simplement collé à cette
affirmation « Je reviens de suite », nous ramène à une nostalgie, une envie de rire, ou une forme de saudade Brestoise si l’on préfère. Tout particulièrement dans ce contexte hasardeux et imprévisible d’ouvertures interdites au public.
Cette invitation s’est donc présentée comme une évidence, et le moyen d’inviter à Brest ces deux artistes qui collaborent à l’occasion de multiples projets dans ou en dehors des formats d’exposition classiques, réunissant ainsi leur goût pour les reenactments, les objets trouvés ou chinés, ou encore « les
peintures idiotes, dessus de porte, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires, la littérature démodée, latin d’église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres d’enfance,
opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs », pour reprendre Arthur Rimbaud.
*Ana Jotta et Pierre Leguillon, Je reviens de suite, Entre deux portes, JAP, Bruxelles.

plus d'infos : 

  • Instagram
  • Instagram